Passer au contenu principal

Méthode Martindale d'essai d'abrasion et de boulochage ISO 12945-2:2020

Cette norme spécifie l'utilisation de la méthode Martindale modifiée pour déterminer la résistance du tissu à l'abrasion, au boulochage ou au feutrage de la méthode de détermination. Il est également connu sous le nom de méthode Martindale d'essai d'abrasion et de boulochage.

Normes de citation
Atmosphère standard ISO 139/GB/T 6529 pour le conditionnement et l'essai d'humidité des textiles

ISO 12945-4, Textiles – Détermination des propriétés d'abrasion, de boulochage ou de feutrage des tissus – Partie 4: Évaluation visuelle des propriétés d'abrasion, de boulochage et de feutrage

ISO 12947-1:1998/GB/T 21196.1 Textiles Détermination de la résistance à l'abrasion des tissus par la méthode Martindale Partie 1 : testeurs d'abrasion Martindale

 

testeur d'abrasion martindale

(Partie d'un testeur Martindale)

 

1. Définition du test de Martindale

Boule de poils : les fibres s'emmêlent pour former une projection à la surface du tissu, dense et légère ne pouvant pas passer à travers et produire une projection de la boule.
Remarque : de tels changements peuvent se produire lors du processus de lavage, de nettoyage à sec, de port ou d'utilisation.

Boulochage : le processus de la surface du tissu pour produire des boules de poils.
Abrasion : projection de fibres à la surface du tissu ou extrémités de fibres dépassant des changements de surface visibles produits par la formation de peluche.
Remarque : de tels changements peuvent se produire lors du processus de lavage, de nettoyage à sec, de port ou d'utilisation.
Feutrage : tissu pileux sur la projection de fibres enchevêtrées pour former les changements de surface visibles
Remarque : de tels changements peuvent se produire lors du processus de lavage, de nettoyage à sec, de port ou d'utilisation.

Pilling Friction Number: Le nombre de tours des deux roues motrices extérieures du testeur Martindale.
Cycle de boulochage : 16 tours des deux roues motrices extérieures du testeur d'abrasion Martindale et 15 tours des roues motrices intérieures. C'est le nombre de frottement de boulochage de la formation d'une figure de Lissajous complète.

la trajectoire de la formation d'une figure complète de Lissajous nécessitait 16 fois le frottement, c'est-à-dire que Martindale porte un instrument de test avec deux rotations de roue motrice extérieure à 16 tours et la rotation de roue motrice intérieure à 15 tours.

 

Abrasion et boulochage

 

2. Principe du test de frottement Martindale

Un échantillon circulaire est frotté contre le même tissu ou tissu abrasif en laine dans une trajectoire de motif Lissajous sous une pression définie. L'échantillon est libre de tourner autour d'un axe central perpendiculaire au plan de l'échantillon. Après une phase de frottement définie, l'échantillon est évalué pour l'abrasion, le boulochage ou le feutrage au moyen d'une description visuelle.

3. Testeur Martindale

Le testeur Martindale se compose d'une plaque de base et d'une unité d'entraînement. L'unité d'entraînement se compose de deux lecteurs externes et d'un lecteur interne, ce qui permet au guide de montage de l'échantillon de se déplacer selon le modèle Lissajous. Le guide de montage de l'échantillon est entraîné par une unité d'entraînement pour se déplacer dans un plan, et chaque point sur le guide représente la même figure de Lissajous.

Le mouvement de Lissajous est un graphique formé en changeant le mouvement d'un cercle en une ellipse se rétrécissant progressivement jusqu'à ce qu'elle devienne une ligne droite, puis les asymptotes de cette ligne en sens inverse vers une ellipse élargie jusqu'à un cercle, répétant le mouvement en diagonale.

La plaque de guidage de la fixation de l'échantillon est équipée d'un logement de palier et de roulements à faible frottement pour entraîner les broches de la fixation de l'échantillon. L'extrémité la plus basse de chaque broche de fixation d'échantillon est insérée dans son manchon de fixation d'échantillon correspondant, et la fixation d'échantillon se compose du corps principal, d'un anneau de fixation d'échantillon et d'un bloc de chargement en option.

L'instrument est équipé d'un dispositif de comptage préréglable pour enregistrer le nombre de tours pour chaque lecteur externe. Une révolution est une friction et 16 frictions forment un motif de Lissajous complet.

 

Testeur d'abrasion et de boulochage Martindale

(Testeur Martindale de TESTEX)

 

4. Configuration de l'entraînement et de la plaque de base du testeur de boulochage Martindale

Entraînement : le guide de fixation de l'échantillon entraîne le mouvement de la goupille de la fixation de l'échantillon, et le mouvement de la fixation de l'échantillon est généré par les dispositifs suivants.
La distance entre les axes d'entraînement des deux entraînements synchrones externes et leurs axes centraux est de (12 ± 0.25) mm.
La distance des axes d'entraînement du dispositif d'entraînement interne à son axe central est de (12 ± 0.25) mm.
La plage dynamique maximale du guide de fixation de l'échantillon le long des rangées longitudinales et transversales est de (24 ± 0.5) mm.

Compteur : comptant le nombre de boulochage, précis à 1
Pilling Plate, chaque ensemble contient les composants suivants.
La plaque de boulochage (voir Figure 1).
Bague de serrage (voir Figure 2).
Dispositif de serrage pour fixer la bague de serrage.

La plaque de boulochage

La bague de serrage

Exemple de guide de fixation : L'exemple de guide de fixation est une plaque métallique plate avec trois guides qui retiennent les entraînements. Ces entraînements fonctionnent en conjonction les uns avec les autres pour assurer un mouvement uniforme, régulier et à faible vibration des guides de fixation d'échantillons.

Les goupilles de fixation de l'échantillon sont insérées dans le manchon d'essieu fixé aux guides et placés au centre de chaque table de broyage. Chaque manchon est équipé de deux roulements. La goupille est libre de se déplacer dans le manchon sans jeu.

modèle de montage : pour chaque configuration de travail, le modèle de montage se compose des composants suivants.

  1. a) exemple de montage (voir Figure 3).
  2. b) anneau de fixation de l'échantillon.
  3. c) arbre de guidage du dispositif d'échantillonnage.

La masse totale du porte-échantillon avec l'arbre de guidage du porte-échantillon et l'anneau du porte-échantillon doit être de (155 ± 1) g.

L'exemple de montage

Bloc de chargement : se compose d'un disque en acier inoxydable qui peut être chargé sur chaque fixation d'échantillon de l'instrument (voir Figure 4). Sa masse est de (260 ± 1) g. La masse totale du porte-échantillon et du bloc de chargement est de (415 ± 2) g.

Aide au montage de l'échantillon : l'équipement nécessaire pour s'assurer que l'échantillon monté dans le porte-échantillon est exempt de plis (voir la figure 5).

Le bloc de chargement

Exemple d'aide au montage

Boîte à lumière 5.Rating (GB/T4802.2-2008)

L'éclairage avec un tube ou une ampoule fluorescente blanche assure un éclairage uniforme sur toute la largeur de l'échantillon et doit convaincre l'observateur de ne pas regarder directement la lumière. La position de la source lumineuse et le plan de l'échantillon doivent être maintenus à 5º~15°. La distance entre l'œil et l'échantillon pour une vision corrigée normale doit être de 30 cm à 50 cm.

Évaluation des échantillons

6. Tester les matériaux auxiliaires pour le test Martindale

Feutre: rond comme spécifié dans la norme ISO 12947-1/GB/T 21196.1, en tant qu'ensemble de support d'échantillon.

Les dimensions sont les suivantes

  1. a) Haut (fixation d'échantillon) : diamètre (90 ± 1) mm.
  2. b) Fond (table de boulochage): diamètre 140(0,+5)mm.

Si la qualité et/ou l'épaisseur du feutre change de sorte qu'il ne satisfait plus aux exigences de l'ISO 12947-1:1998, Tableau 2, il doit être remplacé.

Le feutre ne doit présenter aucun changement de surface visible, par exemple une épaisseur variable.

 

Abrasifs du test de Martindale

Pour les échantillons de friction, le même tissu que l'échantillon est généralement utilisé comme abrasif. Dans certains cas, comme les tissus décoratifs, en utilisant la norme ISO 12947-1/GB/T 21196.1 dans les abrasifs pour tissus de laine, chaque test nécessite un nouvel abrasif. L'abrasif sélectionné doit être indiqué dans le rapport d'essai.

Un abrasif circulaire d'un diamètre de 140 (0,+5) mm ou un abrasif carré d'une longueur de côté de (150 ± 2) mm est monté sur chaque table.

 

Testeur de boulochage Martindale

(Testeur de boulochage Martindale)

7. Sample Préparation pour le test de Martindale

7.1 Prétraitement de l'échantillon de laboratoire

Les échantillons de laboratoire peuvent être prétraités par lavage ou nettoyage à sec avant de couper l'échantillon, en utilisant des conditions compatibles avec l'utilisation finale du tissu ou une méthode mutuellement convenue. Lorsque le prétraitement est effectué, l'échantillon testé doit être évalué par rapport à l'échantillon qui a été prétraité. Si aucun accord spécifique de prétraitement n'est conclu entre les parties concernées, l'échantillon d'essai est testé tel qu'il a été reçu.

Quel que soit le prétraitement, les échantillons de laboratoire doivent être humidifiés avant le test.

Remarque : Les procédures de prétraitement décrites dans les sections appropriées des normes ISO 6330, ISO 3175, GB/T 8629 ou GB/T 19981 peuvent s'appliquer, il s'agit de certaines normes de test d'abrasion Martindale.

7.2 Échantillonnage

Les échantillons sont prélevés sur une zone régulièrement espacée sur toute la largeur du tissu ou sur trois panneaux différents du vêtement. Décalez les échantillons de manière à ce qu'il n'y ait pas deux échantillons contenant le même fil. Évitez les zones avec des rides et autres distorsions. Sauf indication contraire, les échantillons ne doivent pas être prélevés à une distance d'un dixième de la largeur du tissu du bord du tissu. Pour éviter d'étirer l'échantillon, la tension appliquée à l'échantillon lors de l'échantillonnage doit être aussi faible que possible.

Le diamètre de l'échantillon dans le porte-échantillon est de 140(0,+5) mm. Si nécessaire, pour éviter le froncement dû aux fibres/fils lâches interférant avec la zone de frottement de l'échantillon, les bords de l'échantillon peuvent être fixés (par exemple par collage et fixation avec du ruban adhésif). L'échantillon sur la table de boulochage peut être soit un cercle d'un diamètre de 140(0,+5) mm, soit un carré d'une longueur de côté de (150±2) mm.

7.3 Nombre d'échantillons pour le Martindale Rub Test

Un minimum de 3 jeux d'échantillons est requis, chaque jeu contenant 2 échantillons, 1 dans le dispositif d'échantillonnage et 1 comme abrasif sur la table de boulochage. Si des abrasifs en tissu de laine sont utilisés sur la table de boulochage, au moins 3 échantillons sont nécessaires pour les tests. Si plus de 3 échantillons sont testés, un nombre impair d'échantillons doit être prélevé. Un échantillon supplémentaire doit être prélevé pour la comparaison de la notation.

7.4 Exemple de marquage

Avant de prélever l'échantillon, marquez le même point au dos de chaque échantillon et échantillon de laboratoire (y compris l'échantillon de référence) pour vous assurer que l'échantillon est évalué dans le même sens de fil lors du classement. Les marquages ​​effectués ne doivent pas interférer avec le déroulement de l'essai.

8. Humidification et atmosphère d'essai

L'humidification et l'atmosphère de test adoptent l'atmosphère standard spécifiée par la norme ISO 139/GB/T 6529, et les échantillons et les abrasifs doivent être humidifiés pendant au moins 16 heures avant le test.

9. Processus de test Martindale

9.1 Dispositions générales

Vérifiez le testeur d'abrasion Martindale conformément à la norme ISO 12947-1/GB/T 21196.1. Vérifiez les matériaux auxiliaires utilisés après chaque test et remplacez les matériaux usés ou tachés. Pour les tissus à mailles légères, un soin particulier est nécessaire pour éviter l'apparition d'étirements importants.

 

structure du testeur martindale

 

9.2 Installation d'échantillons de Martindale Test

exemple d'installation

Retirez la bague de fixation et l'arbre de guidage de la fixation de l'échantillon. Placez l'aide au montage de l'échantillon avec la petite extrémité vers le bas sur la plate-forme, placez l'anneau de fixation de l'échantillon sur la surface de l'aide et roulez-le de bas en haut jusqu'au grand diamètre de l'aide.

Retourner le porte-échantillon et placer un feutre circulaire d'un diamètre de (90 ± 1) mm au centre de sa surface concave. Placer un échantillon de 140 (0, + 5) mm de diamètre face vers le haut au milieu du feutre, permettant à l'excès d'échantillon de s'étendre sur les côtés de l'appareil d'échantillonnage pour s'assurer que l'échantillon couvre complètement la partie en retrait de l'appareil d'échantillonnage.

L'extrémité de grand diamètre du dispositif auxiliaire est placée au-dessus de la surface de la fixation d'échantillon avec le feutre et l'échantillon. La masse du dispositif auxiliaire et son surplomb au-dessus du bord de la surface de fixation de l'échantillon servent à égaliser la tension sur la surface de l'échantillon. Rouler l'anneau de fixation de l'échantillon dans la rainure de la fixation de l'échantillon, maintenant ainsi l'échantillon en place et en s'assurant que l'échantillon et le tampon en feutre ne bougent pas et ne sont pas déformés.

Répétez les étapes ci-dessus pour installer des exemples supplémentaires. Si vous le souhaitez (voir l'annexe A), placez un bloc de chargement dans la rainure du porte-échantillon. Placer l'arbre de guidage du porte-échantillon dans la rainure supérieure du porte-échantillon.

9.3 Montage des échantillons sur le plaque de boulochage

Placer un morceau de feutre de 140(0,+5)mm de diamètre sur la plaque de boulochage et y placer l'échantillon ou l'abrasif pour tissu de laine, avec le côté abrasif de l'échantillon ou de l'abrasif pour tissu de laine vers le haut. Placez un marteau sous pression sur l'échantillon ou l'abrasif et fixez-le avec une bague de serrage.

9.4 Pilling THNE

Testeur d'abrasion et de boulochage Martindale

(Écran d'affichage du testeur Martindale)

Testez jusqu'à la première étape de frottement (voir annexe A). L'échantillon est évalué pour la première fois conformément aux dispositions de l'article 10. L'évaluation n'exige pas que l'échantillon soit retiré du dispositif d'échantillonnage ou que la surface de l'échantillon soit nettoyée. Après l'évaluation, remettez l'échantillon de fixation dans sa position de test d'origine. Si nécessaire, poursuivez le test, en évaluant l'indice de boulochage pour chaque étape de frottement jusqu'à la fin de l'étape de frottement finale de l'annexe A. Enlevez délicatement toutes les fibres lâches ou les débris de la surface abrasive. Parfois, il n'est pas possible d'évaluer l'échantillon en raison de la liaison dans la zone de frottement entre les fibres des échantillons supérieur et inférieur. Dans de tels cas, les résultats antérieurs à cette étape doivent être utilisés sur le rapport et une note doit être faite sur le rapport indiquant «l'échantillon n'a pas pu être évalué en raison de la liaison entre les tissus».

10. Évaluation des performances d'abrasion et de boulochage

10.1 ISO 12945-2:2020

Les propriétés d'abrasion, de boulochage et de feutrage des échantillons sont évaluées séparément à l'œil nu conformément à la norme ISO 12945-4. Si les parties concernées sont d'accord, des évaluations complémentaires peuvent être réalisées avec des instruments.

 10.2 GB / T 4802.2-2008

La boîte d'évaluation doit être placée dans une pièce sombre.

Dans le sens longitudinal du tissu, placez l'échantillon testé et un échantillon non testé (avec ou sans prétraitement) côte à côte au milieu de la plaque d'échantillons de la boîte d'évaluation.

Si nécessaire, utilisez du ruban adhésif pour les fixer dans la bonne position. L'échantillon testé est placé à gauche et l'échantillon non testé est placé à droite. Si l'échantillon d'essai a été prétraité avant le test de boulochage, l'échantillon de comparaison doit également être l'échantillon prétraité. Si l'échantillon d'essai n'a pas été prétraité avant le test, l'échantillon de comparaison doit être l'échantillon non préparé.

Pour éviter l'éclairage direct, chaque échantillon a été observé directement de l'avant de l'échantillon au bord de la boîte d'évaluation.

Chaque échantillon est noté selon le nombre de notes indiquées dans le tableau 1. Si entre deux notes, enregistrez une demi-note, par exemple 3.5.

Remarque 1 : En raison de la nature subjective de l'évaluation, il est recommandé qu'au moins 2 personnes effectuent l'évaluation.

Remarque 2 : Des exemples de photos peuvent être utilisés avec le consentement des parties concernées pour démontrer la méthode d'évaluation telle que décrite à l'origine.

Remarque 3 : Une évaluation alternative peut être effectuée en faisant tourner l'échantillon jusqu'à ce qu'un boulochage plus sévère soit observé. Ce type d'évaluation peut fournir des données dans des cas extrêmes, tels que la rotation de la surface de l'échantillon vers un plan horizontal pour l'observation.

Remarque 4 : Enregistrez toutes les autres conditions dans lesquelles la surface change.

Tableau 1 Évaluations de la description visuelle

10.3 Résultats du test de Martindale 

ISO 12945-2: 2020

Pour chaque aspect de surface (c'est-à-dire, abrasion, boulochage et feutrage), enregistrez la qualité de chaque échantillon. Calculez la moyenne de tous les échantillons pour chaque aspect de surface séparément : propriétés d'abrasion, de peluchage et de feutrage. Si la moyenne n'est pas un nombre entier, elle est arrondie au demi-grade supérieur. Aucun résultat de test ne peut être à plus d'une demi-note de la moyenne des résultats des quatre échantillons. Si plus d'une demi-note est dépassée, la note de chaque échantillon doit être indiquée.

Le tableau 2 est un modèle de formulaire d'évaluation.

Tableau 2 Les résultats de chaque phase d'évaluation

GB / T 4802.2-2008

Enregistrez le nombre de notes pour chaque échantillon, la note d'une seule personne comme la moyenne de leur note de tous les échantillons.

Le résultat du test de l'échantillon est la moyenne de toutes les notes du personnel, si la moyenne n'est pas un nombre entier, modifiée au 0.5 le plus proche et indiquée par "-", comme 3-4. Si la différence entre un seul résultat de test et la moyenne est supérieure à une demi-note, la note de chaque échantillon doit être signalée en même temps.

10.4 Rapport sur le test Martindale

Le rapport d'essai doit inclure les informations suivantes.

a) Le numéro et l'année de cette méthode d'essai, par exemple, ISO 12945-2:2020, GB/T 4802.2-2008.

b) Description de l'échantillon de laboratoire.

c) Détails du prétraitement, le cas échéant, de l'échantillon de laboratoire.

d) Nombre d'échantillons.

e) Type d'abrasif.

f) Poids de la charge.

g) pour chaque étape, le degré d'abrasion individuel de l'échantillon, le degré de boulochage et le degré de feutrage (conformément à l'ISO 12945-4) et l'étape correspondante (nombre de frottements)

h) Date de l'épreuve.

i) pour chaque étape, le nombre moyen de degrés d'abrasion, de boulochage et de feutrage (modifié au demi degré le plus proche) des changements de surface associés aux éprouvettes évaluées selon l'ISO 12945-4 (et lorsqu'elles sont évaluées selon l'appareil) et le stade associé (nombre de frottements).

j) Détails de tout écart par rapport à cette norme.

k) Toute caractéristique inhabituelle observée (par exemple boules de poils sur l'abrasif).

Annexe A

Sauf indication contraire, différents types de textiles doivent être testés conformément au tableau 3 pour le boulochage.

Classification du test de boulochage

Notes.

(1) L'expérience montre que les résultats des tests et l'effet d'usure réel ont une meilleure corrélation lorsque le nombre de frottements atteint 7000. Parce que frotter 2000 fois pour produire la boule de poils, continuer à frotter jusqu'à 7000 fois, peut-être usé.

(2) Pour les tissus de la catégorie 2,3, le frottement n'est pas inférieur à 2000 fois. Le degré de boulochage observé à l'étape d'évaluation de l'accord est de 4 à 5 ou plus, peut également mettre fin au test avant 7000 frottements (après avoir atteint le nombre de frottements spécifié, quel que soit le bon ou le mauvais boulochage peut mettre fin au test).

 

 

Ce poste 0 Publier les commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Retour haut de page
Ouvrir le chat